Bangla-Pesa

Le but du programme Bangla-Pesa est de renforcer et de stabiliser l'économie du bidon-ville de Bangladesh au Kenya en organisant le réseau des entreprises de Bangladesh (REB) avec ses 200 et plus micro-entreprises, afin que ses membres puissent utiliser une monnaie complémentaire pour faciliter les échanges. Le Bangla-Pesa est un système de crédit mutuel (ou système multilatéral d'échanges réciproques) qui fournit un moyen de paiement complémentaire à la monnaie officiellle. Le Bangla-Pesa n'est pas acheté et n'est jamais reconverti en monnaie officielle.

De cette façon, il permet aux membres du Réseau d'échanger sans utiliser de monnaie officielle et contribue à stabiliser le niveau de vie des habitants face à leur faible et fluctuant accès à la monnaie officielle. La disponibilité locale de crédit stimule également la création de nouvelles entreprises et le développement de projets d'intérêt collectif. Koru a travaillé avec le Réseau sur la planification et la collecte d'informations avant et pendant l'utilisation du Bangla-Pesa depuis novembre 2012. Le REB a lancé le Bangla-Pesa en mai 2013. Les crédits sont émis sous forme de coupons-papier qui circulent de main en main comme paiement pour les biens et services. Vers la fin de 2013, nous espérons ajouter la possibilité d'échanger les Bangla-Pesa en utilisant les téléphones portables, ce qui facilitera grandement le suivi et la sécurisation des échanges.


Système de crédit mutuel (ou système multilatéral d'échanges réciproques)

Une fois accepté dans le Réseau en y trouvant 4 garants, chaque entreprise reçoit 400 Bangla-Pesa et paie alors 200 Bangla-Pesa de frais d'adhésion au Réseau. Les garants sont tenus d'intervenir et de rétablir la situation si un membre dépense ses crédits sans accepter en retour de Bangla-Pesa pour ses propres biens et services, sous peine d'exclusion du réseau. Les risques de dysfonctionnement de ce type sont minimisés par une bonne communication entre les membres.
En utilisant le Bangla-Pesa pour acheter des biens et des services dans le Réseau, ils s'engagent à leur tour à accepter le Bangla-Pesa pour leur propres biens et services. La quantité de Bangla-Pesa allouée à chaque membre a été fixée au montant moyen dépensé quotidiennement, grâce aux données collectées sur le fonctionnement initial du bidon-ville. La circulation des Bangla-Pesa permet de stabiliser et d'augmenter les échanges vis à vis des énormes fluctuations de la masse monétaire disponible pour les échanges quotidiens, fluctuations dues à l'envoie d'argent aux familles, au paiement des frais de scolarité, aux troubles politiques, etc...
Ces effets sont principalement dus à la possibilité des membres du Réseau d'échanger leur excédents et de satisfaire des besoins inassouvis. Prenons l'exemple d'une mère de famille de 3 enfants vendant des cacahuètes. Du fait de la grande fluctuation de ses ventes, régulièrement une partie de son stock pourris tandis que ce manque à gagner l'empêche d'acheter la farine de maïs nécessaire pour nourrir ses enfants. Pendant ce temps de nombreuses personnes ont besoin de cacahuètes qu'elles ne peuvent se payer tout en ayant elles-mêmes un excédent d'un autre produit. Maintenant ces personnes peuvent utiliser les Bangla-Pesa pour échanger leur biens et services en excès. Cela accroît l'efficacité du marché et aide la population à surmonter les périodes difficiles.

Les membres du Réseau
Soixante-quinze pour-cents des membres du Réseau sont des femmes qui tombent régulièrement sous le seuil de pauvreté. En général elles cumulent plusieurs boulots et n'arrivent pas à épargner de l'argent d'un mois sur l'autre. Elles envoient souvent de l'argent à leurs familles élargies restées dans les campagnes. Le Bangla-Pesa leur permet d'épargner leur monnaie officielle en utilisant la monnaie complémentaire pour les dépenses quotidiennes.
Les entreprises du Réseau fournissent des services tels que : lessive, couture, cordonnerie, travaux manuels divers, construction de maison, salons de coiffure, réparations mécaniques et électroniques, manutentions diverses, transport. Le Réseau inclus également la vente des éléments suivants : eau, savon, matériaux divers, épicerie, plats cuisinés divers, ingrédients culinaires (tels que poisson, viande, œufs, légumes, fruits et graines), charbon de bois, huile, vêtements, boissons diverses (alcool, sodas et jus de fruits). La présence d'une ferme, de centres de soins, d'une école primaire et d'une crèche dans le Réseau est également à noter.


L'organisation du Réseau d'entrepreneurs de Bangla
Le Réseau a un conseil d'administration comprenant de 5 membres votants, représentant chacun une composante : les jeunes, les aînés, les femmes, les hommes et les praticiens de santé. De plus, l'association Koru a un rôle consultatif dans le conseil. Ces administrateurs gèrent les frais d'adhésion payés par les membres du Réseau et sont rémunérés pour réaliser la comptabilité, le suivi, les adhésions, la communication et l'organisation des programmes de développement locaux.

Bangla on Mobile Phones
By using mobile phones, BBN members hope to trade their Banglas digitally without the need for printed bills.

Bangla Art

Karol Opondo a réalisé les illustrations des Bangla-Pesa. Née en 1979, Karol Opondo est à la tête du département d'Art de Mombasa Academy, Kenya. Karol puise son inspiration principalement dans les populations qui l'entourent. L'impression des coupons-billets a été réalisée avec de nombreux éléments rendant la copie extrêmement difficile et coûteuse par l'équipe de Punchlines Security de Nairobi sous la direction artistique de Saul Nassilah.

Bangla News

  • Dernières nouvelles du Bangla-Pesa ici.
  • Pour des photos des activités du Réseau cliquez ici.

Un projet soutenu par Community Forge